Disputatio

Titre : "Eugen Wüster (1898-1977), terminologie et variation"

Danielle Candel
Chercheur CNRS, UMR 7597 "Histoire des théories linguistiques", Université Paris Diderot.

Résumé

Eugen Wüster (1898-1977) est considéré comme le père fondateur de la terminologie moderne. Il n’est donc pas étonnant que l’on parle de lui. Mais on notera que, en France du moins, c’est souvent pour le décrier : on cherche à se démarquer de lui. Quelles sont les attitudes des linguistes, des lexicographes, des terminologues, des sociolinguistes et des socioterminologues, des normalisateurs à son égard ? On donnera quelques éléments de réponse à ces questions. On cherchera surtout à s’expliquer certaines de ces attitudes et à mieux comprendre certains débats.

Mais connaît-on suffisamment Wüster, cet industriel allemand, né en Autriche, ingénieur, par ailleurs terminologue et linguiste autodidacte autrichien, et pour qui, en 1972, on créa même un poste à l’université de Vienne ? Sans doute pas, et ses prises de position continuent à être évoquées sans que ses écrits soient cités avec précision. Wüster a porté des casquettes variées, il a beaucoup écrit, dans des voies très différentes les unes des autres, et toutes ces facettes ne sont pas connues de la majorité des spécialistes qui l’évoquent dans leurs écrits, loin de là.

Il sera naturellement indispensable de rappeler quelques-uns des apports de Wüster, et l’attitude qui était la sienne vis-à-vis de divers spécialistes ou de diverses spécialités. L’activité et l’œuvre de cet ingénieur font certes de lui un extrémiste de la terminologie et de la normalisation. Et cette terminologie pure et dure de Wüster, qui sert de référence, en fonction de laquelle on peut aisément se positionner pour en prendre globalement le contre-pied et pour mieux assurer ses propres positions, joue en somme le rôle d’une borne bien commode. On se reportera à plusieurs écrits de Wüster, et notamment à des extraits traduits en français des textes suivants :

  • Internationale Sprachnormung in der Technik besonders in der Elektrotechnik, 3. Auflage, 1970, Bouvier, Bonn, 507 p. (1e éd. : 1931, 2e éd. : 1966). (La normalisation linguistique internationale dans la technique, en particulier dans l’électrotechnique)
  • Das Worten der Welt, schaubildlich und terminologisch dargestellt, Sprachforum 3, n° 3-4, 1959/60, 183-204 (« La nomination du monde » ou, pour R. Kocourek, « Exposé illustré et terminologique de la nomination du monde ») Benennungs- und Wörterbuch-Grundsätze – Ihre Anfänge in Deutschland, Muttersprache 1973, 6, 434-440
  • Die Allgemeine Terminologielehre – ein Grenzgebiet zwischen Sprachwissenschaft, Logik, Ontologie, Informatik und den Sachwissenschaften, Linguistics 119, 1974, 61-106. (« La théorie générale de la terminologie – une zone frontalière entre linguistique, logique, ontologie, informatique et les sciences des choses» ou, pour R. Kocourek, «L’étude scientifique générale de la terminologie, zone frontalière entre la linguistique, la logique, l’ontologie, l’informatique et les sciences des choses »)
  • Die Ausbildung in Terminologie und terminologischer Lexikographie, Lebende Sprachen 1975-2, 33-38
  • Einführung in die Allgemeine Terminologielehre und Terminologische Lexikographie, The LSP Centre, Unesco ALSED LSP Network, The Copenhagen School of Economics, 2e éd., 1985, 214 p. (1e éd. : 1979, Schriftreihe der Technischen Universität Wien). (« Introduction à la théorie générale de la terminologie et à la lexicographie terminologique »)

pour souligner que par delà la borne bien commode de la terminologie pure et dure que l’on attribue à Wüster se cache une pensée plus complexe, une œuvre multidisciplinaire au sein de laquelle nombre de terminologues et linguistes seraient surpris de trouver exprimées quantités de leurs propres convictions : à côté de la défense de dénominations techniques figées et de leurs nécessaires représentations, on trouve la reconnaissance de la variation lexicale et terminologique.

Bibliographie

Danielle Candel est chercheur en linguistique au laboratoire « Histoire des théories linguistiques », CNRS Université Paris Diderot depuis 2002, où elle est responsable du secteur « Linguistique prescriptive et terminologie en marche ». Elle a rédigé un grand nombre d’articles du dictionnaire Trésor de la langue française, souvent consacrés à des termes scientifiques et techniques (tomes 5 à 16). Elle est, depuis 1998, expert linguiste auprès des Commissions de terminologie et de néologie. Ses publications portent d’abord sur les vocabulaires scientifiques et techniques et sur les pratiques lexicographiques et terminologiques.

Quelques titres d’articles :

  • Candel, D. 1995, « Le vocabulaire de la physique (physique quantique, atomique et nucléaire) », in Robert Martin et Gérald Antoine Histoire de la langue française 1914-1945, Paris, Editions du CNRS, 367-397.
  • Candel, D. 2000, « Français scientifique et technique », in Gérald Antoine et Bernard Cerquiglini Histoire de la langue française 1945-2000, Paris, Editions du CNRS, 339-369.
  • Candel, D. 2004, « Wüster ‘par lui-même’ », in Colette Cortès « Des fondements théoriques de la terminologie », Cahiers du CIEL 2004, Université Paris 7, 15-32.
  • Candel, D. 2006, «La terminologie entrescienceetdiscours? Remarques sur la terminologie institutionnelle », in Gérard Petit, Geneviève Petiot & Salah Mejri Linx 52, 85-96.
  • Candel, D. 2007, « Terminologie de la terminologie. Métalangage et reformulation dans l’Introduction à la terminologie générale et à la lexicographie terminologique (E. Wüster) », Langages 168, 66-81.
  • Candel, D. 2007, « Aspects de la linguistique prescriptive : Les perceptions des vocabulaires de spécialité à travers des dictionnaires français (XIXe et XXe s.) », in Douglas A. Kibbee, Amsterdam, John Benjamins, Studies in the History of the Language Sciences 112, 372-385.
  • Candel, D. 2010, « Pour une évaluation de la pratique néologique dans les commissions de terminologie et néologie en France », in M. T. Cabré i Castellví et al., Cineo Actes del I Congrés Internacional de Neolofia de les Llengues Romaniques, Barcelona, Institut Universitari de Linguistica Aplicada, Universitat Pompeu Fabra, 433-445.

Quelques titres de directions ou co-directions d’ouvrages :

  • Candel, D. (ed.) 1994, "Français scientifique et technique et dictionnaire de langue", INaLF, CNRS, Didier Erudition, Etudes de sémantique lexicale 2.
  • Candel, D. avec D. Savatovsky (ed.) 2007, Genèses de la terminologie moderne (sources et réceptions), Langages 168.
  • Candel, D. avec A. Linn et J. Léon (ed.) 2011, Linguistique appliquée et disciplinarisation, HEL XXXIII-1.

Documents