Conférence d'ouverture

Titre : « Ontologies et dé-ontologie »

Conférencier : François RASTIER, Directeur de recherche CNRS

Résumé :

Pour ce qui concerne la terminologie, l’exposé s’appuiera sur la sémantique de corpus théoriques (scientifiques et philosophiques) pour en situer la portée.

Il interrogera ensuite le format ontologique, produit d’une théorie de la connaissance et d’une tradition métaphysique concrétisée par la sémantique dénotative. Il est généralisé en représentation des connaissances, et dont le Web sémantique, à la suite des réseaux sémantiques de l’IA, puis des Wordnets des années 90, constitue l’aboutissement et la généralisation, en même temps qu’un domaine d’application majeur. En passant du web des documents au web des données, il a affirmé la prééminence des métadonnées sur les données.

Les extensions au web des objets en témoignent et l’on doit souligner leurs implications économiques et militaires ; a fortiori pour les enjeux politiques du web des individus et du champ des Big data.

La dualité entre ontologies et réseaux sociaux, web sémantique et socio-sémantique semble devenir une complémentarité ; les conséquences éthiques de cette situation doivent évidemment être débattues.

L’exposé ébauchera enfin les éléments d’une praxéologie qui subordonne toute représentation des connaissances à des tâches déterminées et temporaires : la connaissance n’est pas une représentation incrémentale, mais un apprentissage dans une pratique sociale. Incompatible avec les normalisations ontologiques, l’historicité indéniable des données et leur diversité sémiotique appelle la méthodologie historique et comparative propre aux sciences de la culture.

Biographie :

François RASTIER, directeur de recherche (INaLCO-Ertim), souhaite synthétiser des acquis de l’herméneutique et de la philologie pour promouvoir une sémantique des textes historique et comparée, appuyée sur la linguistique de corpus. Son projet intellectuel se situe dans le cadre général d’une sémiotique des cultures.

François RASTIER est président de l’Institut Ferdinand de Saussure.

Bibliographie :

Derniers ouvrages de François Rastier :

  • 2001a : Sémantique et recherches cognitives, Paris, PUF [seconde édition augmentée].
  • 2001b : Arts et sciences du texte, Paris, PUF.
  • 2005 : Ulysse à Auschwitz — Primo Levi, le survivant, Paris, Ed du Cerf. [Prix de la fondation Auschwitz.]
  • 2009 : Sémantique interprétative, Paris, PUF [troisième édition augmentée].
  • 2011 : La mesure et le grain – Sémantique de corpus, Paris, Champion.
  • 2013 : Apprendre et transmettre, Paris, PUF, coll. Souffrance et théorie.
  • 2013 (second semestre) : L’homme de signes, Paris, Éditions du Cerf.

Autres références : http://www.revue-texto.net