Conférence d'ouverture

Dictionnaires et encyclopédies : un phénix au don d’ubiquité

Pr. Jean Pruvost
Université Cergy-Pontoise

Le phénix, oiseau fabuleux de la mythologie égyptienne, doté du pouvoir de vivre quelques siècles et de renaître de ses propres cendres, constitue une assez juste allégorie de l’œuvre lexicographique et encyclopédique. Observer, recenser, analyser, classer, définir, expliquer les mots et les faits, pour un public à la recherche de réponses à des questions très variées, voilà une dynamique pérenne à laquelle les dictionnaires et encyclopédies sur papier puis sur support électronique correspondent.

Du volumen déroulé et mémorisé à l’écran tactile disponible à tout instant, de l’outil alphabétique à la reconnaissance orale, du circuit privilégié dans l’alcôve à l’ouverture mondiale sur l’agora de la Toile, les méthodes, les pratiques et les modalités n’ont cessé d’évoluer. Elles méritent analyse et prospectives. S’interroger par exemple et entre autres sur le décloisonnement entre les genres traditionnels, le renouvellement des méthodes, les nouvelles fonctionnalités de la lexicographie et de la dictionnairique, à dissocier, l’internationalisation et l’interculturalité, en y intégrant la lexiculture, les nouveaux paramètres d’élaboration et de consultation, tels sont les quelques pistes que l’on pourrait emprunter pour ne pas perdre de vue le phénix…