Journée d'étude TOTh 2013

8 novembre 2013

The Danish National Research Foundation’s Centre
for Textile Research
Saxo Institute - University of Copenhagen – Denmark

Présentation détaillée de la Journée TOTh 2013 : www.ctr.hum.ku.dk
www.porphyre.org/workshop-toth/2013

Ressources

Programme

Le programme est disponible : Télécharger

Représentations verbales et non-verbales en terminologie

La Journée d’EtudeTOTh, qui aura lieu le 8 novembre 2013 au Centre de recherche sur le textile de la Fondation nationale danoise pour la recherche, à l’Institut Saxo de l’Université de Copenhague, portera sur la représentation verbale et non verbale en terminologie, avec pour centre d’intérêt particulier les domaines spécialisés des textiles et du design à travers le temps, les cultures et les disciplines.

Le Centre de recherche sur le textile de Copenhague utilise comme sources les travaux terminologiques en épigraphie, les textes et l’iconographie pour la délimitation et la désignation des concepts. Les normes internationales, telle la norme ISO 704 intitulée « Travail terminologique – Principes et méthodes », indiquent que les définitions peuvent être remplacées par des diagrammes et les termes par des codes. Une autre perspective utile de ce point de vue est celle de la norme ISO 24156 intitulée « Notations graphiques pour la modélisation des concepts en terminologie ».

Le consensus global n’est pas une nouveauté dans le domaine des textiles, où les représentations non verbales ont été intégrées et utilisées dans divers systèmes d’écriture au cours des quatre derniers siècles pour traduire les qualités du tissu. La représentation d’un concept par une illustration est universelle, mais l’efficacité de ces signes dépend d’une acceptation partagée de leur signification. Quelle est la situation dans d’autres disciplines ?

Le domaine spécialisé des textiles est présent dans toutes les cultures et à toutes les époques, ce qui s’explique par le rôle de seconde peau tenu par le vêtement pour le corps. La perspective nordique servira de point de départ aux discussions de la Journée. Les domaines du design et des textiles sont deux domaines différents en termes de portée, de tradition savante et de terminologie. La littérature publiée sur le textile au cours des derniers millénaires est bien plus abondante que dans le domaine du design. Cependant, pendant la deuxième moitié du 20e parler exclusivement de textiles et, progressivement, cette terminologie établie de longue date a été redirigée vers le design et dominée par celui-ci.

En conséquence, nous avons à notre disposition une terminologie du textile caractérisée par des centaines d’années de profondeur sémantique qui, aujourd’hui, est étrangère et inconnue du public moderne. Nous trouvons à sa place, ces dernières années, une terminologie du design moderne dont divers media ont fait la promotion, qui fait partie du monde commercial, et qui s’est développée rapidement en très peu de temps.

Actuellement, les textiles et les outils des cinq derniers millénaires sont en cours d’étude, ce qui a donné lieu à des publications, par exemple, dans Textile Terminologies in the AncientNear East and Mediterraneanfrom the Third to the First Millennia BC, CTR/Oxbow 2010, avec des représentations issues de zones linguistiques très différentes, comme les diverses langues indo-européennes les plus anciennes, le grec mycénien, le hittite et les langues sémitiques comme l’assyrien et l’égyptien. Un autre effort est représenté par l’exploration collective de 2014 « Textile terminologies 1000 BC to AD 1000, includingEuropean, Middle Eastern and Asianlanguages ». Toutefois, ces projets portent principalement sur des langues anciennes dont l’Histoire et l’étymologie sont attestées depuis fort longtemps et sur un glissement sémantique documenté. siècle, nous avons cessé de

Dans le cadre de la Journée d’Etude TOTh2013 de Copenhague, la terminologie traditionnelle exposée par ces recherches viendra à la rencontre du domaine moderne de la terminologie technique, notamment de la terminologie du design.

Le design et le textile sont étroitement liés ; en effet, le design peut être vu comme un cadre pour le domaine spécialisé des textiles. Cependant, on constate des différences apparemment significatives dans la représentation verbale au sein de ces deux domaines spécialisés. Du point de vue diachronique, la signification de la désignation dans le design a rapidement évolué, sur quelques générations seulement. À l’inverse, la représentation des concepts dans le domaine des textiles se caractérise par sa continuité et sa stabilité.

Aujourd’hui, le terme emprunté « design » est d’usage courant dans la langue de tous les jours ; il est aussi très présent dans les media danois et de ce fait il a pris des significations à la fois très larges et très diverses. Cet usage du terme pendant la majeure partie du 20e sera exploré et fera l’objet de discussions. Après son introduction comme emprunt à l’anglais dans l’immédiat après-guerre, il a été presque exclusivement utilisé dans les limites des professions du design : designers graphiques, designers de produits, designers de textile et architectes.

L’utilisation contemporaine du terme et l’élargissement de ses significationssont un obstacle à la clarté des concepts et du terme. L’imprécision de sa signification ne semble pas problématique pour la langue de tous les jours mais, dans deux autres domaines, la terminologie professionnelle et la recherche universitaire, elle cause des difficultés. Dans le premier cas, elle mène à des malentendus et, dans le second, le sujet n’est pas clair.

C’est cette situation qui nous a poussés à remettre en question le concept du design à travers le temps, l’espace et les cultures et à nous interroger sur sa délimitation dans sa multiplicité à travers le temps et dans différents contextes spécialisés. siècle dans la langue danoise

Comité scientifique international :

  • Rute Costa, Universidade Nova de Lisboa
  • Susanne Lervad, CTR et Termplus Aps
  • Marie-Louise Nosch, Centre of Textile Research, University of Copenhagen
  • Christophe Roche, Université de Savoie
  • Lotte Weilgaard, University of Southern Denmark, SDU
  • Fidelma Ni Ghallchobhair, Irish Terminology Committee
  • Henrik Nilsson, Terminologicentrum, TNC, Stockholm

Si l’inscription est obligatoire, la participation à la Journée TOTh 2013 est gratuite (pas de frais d’inscription). Les frais de missions (déplacement, hébergement, repas) sont à la charge des participants.

Pour plus d’information, merci de vous adresser à Susanne Lervad (sl@termplus.dk)